Home / Un arbre chaque mois / L’arbre du mois : Le Houx

L’arbre du mois : Le Houx

Ce mois-ci nous allons découvrir le HOUX qui correspond dans le calendrier celtique à la période du 16 mai au 12 juin

Vie, Force, Protection, Equilibre et Espoir

Comme nous allons le voir, le HOUX est un arbre étroitement lié au Chêne…

De la famille des Aquifoliacées en Europe, le houx est de l’espèce « ilex aquifolium ».  Le nom du genre Ilex est également le nom d’espèce d’un chêne méditerranéen possédant des feuilles aux bords épineux, le Quercus ilex également connu sous le nom de chêne vert à feuillage persistant, parfois appelé faux houx. Le célèbre botaniste Linnée, attribua au Houx le nom d’Ilex, mot celtique signifiant « pointe » en raison de ses feuilles aux bouts pointus.

C’est un arbre dioïque ce qui signifie que les pieds mâles et femelles sont séparés. Seul le pied femelle donne des fruits ou drupes, de très jolies baies rouges vif qui lui ont donné sa vocation ornementale, car elles se marient parfaitement avec le vert brillant de ses feuilles.

 

Symbolique du Houx  

Le houx joue un rôle symbolique important dans toutes les cultures européennes. Il figure sur de très anciennes illustrations et cet arbre aux feuilles toujours vertes représente partout l’espoir et la vie nouvelle.

Au Pays de Galles, chaque 1er mai, la fête de Beltaine ou fête de la Lumière voit symboliquement le chevalier solaire du Chêne combattre le chevalier lunaire du Houx. Depuis l’époque celtique, deux fois par an : au solstice d’été et d’hiver, les deux puissances cosmiques s’affrontent: le chevalier du Chêne amenant la lumière et la chaleur au solstice d’hiver, et le chevalier du Houx le froid et la noirceur au solstice d’été. Les deux chevaliers sont souvent considérés comme des frères et même s’ils sont opposés, aucun des deux ne reflète le bien ou le mal. 

Dans la Nature chacun à sa place et tout est question d’Equilibre.

A l’époque des celtes, le houx faisait partie des arbres sacrées. 

Les druides coupaient les branches piquantes pour en faire des bâtons de vie. Les baies rouges incarnaient l’énergie féminine, juste comme les baies du gui symbolisaient la semence masculine. Unies dans le rituel accompli durant le solstice d’été, ces deux plantes devinrent « des parentes mythiques » et jouèrent le rôle vital de garantir la vie renouvelée au printemps.

Dans les écrits de Pline l’ancien il mentionne que le houx était planté à proximité des maisons afin de protéger des maléfices, des intrusions négatives et des esprits malveillants. Autrefois, on fabriquait les poignées de porte en bois de houx afin de souligner cette caractéristique magique de protection pérenne, le houx passant pour un gardien des seuils, des gués et des passages.

Le Houx représente la force et le combat pour la vie de par sa longévité : 300 ans et plus.. 

Pour les guerriers amérindiens, la plante entière avait force de symbole : la rigidité de son bois représentait leur résistance, les épines leur férocité, et les feuilles leur longévité, et leur courage face à l’ennemi.

Le Houx un arbre généreux :

Les druides connaissaient l’ambivalence de la plante, à la fois remède et poison. 

Ses baies sont toxiques pour l’Homme, mais ses feuilles, qui contiennent de l’ilicine, sont indiquée contre les fièvres, les rhumes, les bronchites et les toux spasmodiques. 

Le Houx est également indiqué pour les problèmes de la sphère gastro-intestinale.

On utilisera les feuilles fraiches ou sèches en décoction.

 

Le Houx un symbole inspirant pour notre chemin de vie :

Le houx appartient à la famille sacrée des “ever green”, les plantes toujours vertes. Leur principal symbolisme réside dans le fait qu’elles ne meurent pas en hiver, elles ne perdent ni leurs couleurs ni leurs feuilles. 

Le houx est à ce titre un symbole de la force de vie, de la lumière, il vous protège de la négativité. Le vert de ses feuilles représente ici la vie et l’espoir de cette force vitale qui combat les ténèbres. “Au bout de la nuit qui n’en finit pas, il y a le soleil qui reviendra”. 

Les Druides croyaient que le soleil ne quittait jamais les plants de Houx. 

C’est ainsi que le Houx nous rappelle que par delà la mort, il y a la vie, il vous offre la force dont avez besoin pour affronter les épreuves, les changements et les passages. Pour mieux vous y aider, il soutient les relations justes fondées sur la coopération, l’amour, l’équilibre et la compréhension. Il vous apprend également à créer l’unité à l’intérieur de vous pour mieux avancer.

La magie du houx nous redit encore une fois que la victoire sera du côté de la vie, l’espoir ne peut et ne doit pas mourir… 

About Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *